Recours aux médias

Savoir comment avoir recours aux médias vous permettra de susciter l'intérêt du public à l'égard de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels. Un reportage télévisé sur un événement ou la publication d'une entrevue personnelle dans un journal peut vous aider à attirer l'attention sur les services disponibles, à recruter des bénévoles et à sensibiliser davantage le public aux répercussions des actes criminels sur les victimes, et les survivants d’actes criminels ainsi que leurs familles.

Types de couverture médiatique

On trouve deux types de couverture médiatique : les couvertures payées et les couvertures gratuites. Les couvertures médiatiques payées portent habituellement le nom de publicité. Les couvertures médiatiques gratuites peuvent se présenter sous différentes formes, telles que des messages d'intérêt public, des lettres au rédacteur en chef (de journaux, de magazines ou de publications en ligne) et la publication de photos, d'articles ou de reportages produits par vous ou par un journaliste.

Public cible

La première étape pour obtenir une couverture médiatique consiste à avoir une idée précise de votre public cible pour que vous puissiez sélectionner le média le plus approprié. Quel est le public cible visé par votre message et quel média vous permettra d'atteindre ce public de la manière la plus efficace qui soit? Par exemple, un public plus âgé est plus susceptible de consulter les médias traditionnels (télévision, radio, journaux, etc.), alors qu'il sera plus facile de joindre un public plus jeune par le Web. Un journal communautaire plaira à un public différent de celui d'un journal d'affaires local.

Susciter l'intérêt

Un autre point important à prendre en compte est de trouver un « angle d'approche ». Qu'est-ce qui attirera l'attention de votre public et fera en sorte qu'il se montre intéressé par votre événement ou votre message? Le fait que votre événement se déroulera durant la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels vous aidera à « vendre » le message au média. Établir un lien avec des enjeux locaux sera susceptible d'accroître l'intérêt des médias; vous devriez donc réfléchir à trouver un lien possible entre votre événement et des enjeux locaux. Songez à demander à un animateur de radio ou de télévision locale ou à un chroniqueur de participer à votre événement à titre de modérateur, d'animateur ou d'invité spécial. Vous pouvez également demander à un média local de commanditer votre événement.

Publicité

Si vous disposez d'un budget, la publicité peut constituer un moyen efficace d'atteindre votre public. Les médias traditionnels comme la télévision, la radio, les journaux et les magazines peuvent vous aider à produire une annonce pour la presse électronique ou écrite. Le coût dépend de facteurs tels que le nombre de lecteurs ou la taille de l'auditoire, des autres médias disponibles (concurrence), du nombre de fois que paraîtra l'annonce, de sa taille ou de sa durée et de l'endroit (p. ex., à la une ou à la dernière page) ou du moment (au cours d'une émission de soirée classée en tête ou au milieu de l'après-midi) où paraîtra l'annonce. Communiquez les services de publicité du média choisi pour plus de détails.

Communiqués d'intérêt public

La plupart des médias électroniques et imprimés annoncent sans frais les événements communautaires dans des bulletins ou calendriers communautaires. Faites parvenir les détails de votre événement aux responsables du calendrier des événements communautaires des stations de radio et de télévision et des journaux locaux. En outre, les stations de radio, les stations d'entreprises de câblodistribution locales et certaines stations de télévision diffusent les communiqués d'intérêt public (CIP). Vous trouverez ici un modèle de CIP.

Lettres au rédacteur en chef

Les lettres au rédacteur en chef d'un journal ou d'un magazine constituent de puissants outils que vous pouvez utiliser pour sensibiliser le public aux enjeux touchant les victimes et promouvoir votre événement par la même occasion.

Rédaction de votre message

Afin d’obtenir une couverture médiatique de votre événement vous devrez peut-être déployer plus d'efforts. Vous devrez songer à un angle d'approche et rédiger d'avance quelques documents comme des communiqués et des documents d'information sur l'événement ou les enjeux touchant les victimes que vous voulez souligner.

Il vous faudra désigner un membre de votre organisme comme porte-parole ou responsable des relations avec les médias. Il devra s'agir d'une personne qui se sent à l'aise de promouvoir votre événement et de répondre aux questions des journalistes et du public. Elle devra bien connaître la nature et l'objectif de l'événement ainsi que les enjeux importants en cause. Rédigez d'avance quelques messages clés pour faire en sorte que le porte-parole livre le bon message.

Le porte-parole doit aussi être prêt à répondre à des questions épineuses. Une liste de questions et réponses peut s'avérer utile. Prenez le temps de réfléchir aux questions qu'un journaliste d'enquête pourrait poser et préparez des réponses qui aideront votre porte-parole à s'en tenir au message.

Conseils de base à l'intention des porte-parole auprès des médias

Communication avec les médias locaux

Les médias locaux indiquent généralement la façon de  les joindre sur leurs sites Web. Ces renseignements peuvent être utilisés pour constituer un répertoire des médias pouvant être exploités durant la Semaine et tout au long de l'année.

Au moins deux semaines avant la tenue de votre événement, vous devriez communiquer avec les rédacteurs en chef ou les responsables des affectations des journaux communautaires, ainsi que des stations de radio et de télévision. La télévision et les journaux communautaires, en particulier, exigent un préavis important pour organiser leur échéancier d'enregistrement et d'impression (l'échéancier des magazines est moins serré). Décrivez votre plan, et expliquez les raisons pour lesquelles votre événement intéressera leur public cible. Précisez la date, l'heure et l'endroit de l'événement et identifiez les participants, y compris les invités spéciaux. Faites suivre votre appel téléphonique d'une petite trousse d'information accompagnée de votre communiqué.

Si les médias ne peuvent couvrir votre activité faute de personnel, proposez-leur de rédiger un article sur l'événement. Bon nombre de journaux communautaires acceptent de publier des articles de fond ou des photographies d'événements auxquels ils ne peuvent assister.

Retenez que la télévision relate les événements en recourant à l'image. Assurez-vous de prévoir plusieurs séances de photographie à l'occasion de votre événement. Plus les images sont percutantes, plus vous augmentez vos chances de couverture. Relancez les médias une journée avant la tenue de vos activités à un avis aux médias transmis par courriel ou télécopieur est une bonne façon de les encourager à s'y présenter et de les informer de tout changement de dernière minute. Vous trouverez ici un modèle d'avis aux médias.

Les émissions-débats diffusées à la radio ou à la télévision permettent aux auditeurs de se renseigner sur l'importance des enjeux auxquels font face les victimes dans leur collectivité et de s'exprimer à ce sujet. Encouragez les animateurs de radio et les réalisateurs de téléjournaux et d'émissions télévisées d'affaires publiques à planifier une émission spéciale au cours de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels. Vous devriez leur fournir un angle d'approche et une liste d'experts à inviter. Communiquez avec les experts en vue de déterminer s'ils sont prêts à y participer avant de fournir leurs noms.

Utilisation des médias sociaux

De nombreuses organisations considèrent les médias sociaux comme étant un outil important grâce auquel on peut accroître la sensibilisation du public sur une question ou un événement. Cet outil peut vous permettre d'attirer l'attention des médias et d'établir des liens avec des organisations et des personnes au sein de votre collectivité et dans tout le pays.

Se familiariser avec les médias sociaux

Si vous n'êtes pas actifs dans les médias sociaux, vous pouvez commencer par explorer certains des sites de médias sociaux les plus populaires sur le Web. Tentez de trouver quels sont les sites de médias sociaux dans lesquels sont actives les organisations au sein de votre collectivité et dans votre domaine de compétence. Prêtez attention à la manière dont elles se servent de ces sites pour transmettre leurs renseignements. Il existe tout un éventail de plateformes de médias sociaux, et chacune d'entre elles peut être utilisée de manière efficace en fonction du public et du message visé. Voici une liste des sites des médias sociaux les plus populaires :

Twitter

Twitter est un site de microblogage qui permet aux utilisateurs d'afficher des messages courts et de discuter avec d'autres utilisateurs. Twitter a une limite de 140 caractères par message (ou « gazouillis »).

Facebook

Facebook est un site de réseautage social grâce auquel les utilisateurs peuvent créer des profils (que ce soit pour une personne ou une organisation), et établir des liens avec d'autres utilisateurs. Ces derniers peuvent communiquer des renseignements, des photographies ainsi que du contenu multimédia et échanger des messages. Les utilisateurs peuvent également décider si le grand public peut avoir accès à leur profil ou uniquement ceux avec lesquels ils ont choisi d'établir des liens.

Mot-clics

Les mots-clics sont des mots clés qui aident les utilisateurs à cerner des sujets ou des communautés d'intérêt dans Twitter, Facebook et d'autres sites de médias sociaux. L'ajout d'un symbole numéro (#) crée un mot-clic hyperlié. Avant d'en créer un nouveau, vérifiez ceux que d'autres utilisateurs ou organisations utilisent déjà. Un mot clé ou un mot-clic courant permettra d'accroître la sensibilisation à l'égard de votre organisation et de votre événement chez les autres organisations et intervenants.

Le mot-clic recommandé pour la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels est #SemainedesVictimes / #VictimsWeek.

YouTube et Flickr

YouTube et Flickr sont des sites de partage de contenu multimédia grâce auxquels les utilisateurs peuvent télécharger, visionner et partager des vidéos (YouTube) et photographies (Flickr). Il se peut que vous deviez vous inscrire en tant qu'utilisateur avant de pouvoir télécharger le contenu. Les utilisateurs peuvent décider si leur contenu est accessible au grand public ou uniquement à ceux qu'ils ont choisis.

Participation aux médias sociaux

Maintenant que vous en connaissez davantage sur la manière dont on peut utiliser les sites de médias sociaux en vue d'accroître la sensibilisation du public, il est temps d'y être actif. N'oubliez pas que la rédaction de textes destinés à l'affichage sur le Web et sur les sites de médias sociaux est très différente de celle de documents traditionnels, comme les communiqués de presse et les lettres au rédacteur en chef.

Conseils à l'égard des médias sociaux

Exemples

Facebook : Nous tiendrons une séance d'information en vue de sensibiliser davantage le public aux services offerts aux victimes et survivants d'actes criminels dans [nom de la collectivité]. #SemainedesVictimes

Twitter : Une séance d'information concernant les services aux victimes et survivants dans [nom de la collectivité] [ajouter un lien vers plus d'information] #SemainedesVictimes

Facebook : La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels se tiendra du 28 mai au 3 juin 2017 et le thème est « Favoriser la résilience » #Semainedesvictimes [lien vers www.semainedesvictimes.gc.ca]

Twitter : La puissance de nos voix’ Participez à la #Semainedesvictimes et survivants d’actes criminels

Facebook : En vue de commémorer la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, nous prévoyons une veille le 28 mai 2017.

Twitter : Une veille le 28 mai 2017 pour commémorer la #SemainedesVictimes [ajouter un lien vers plus d'information]

Facebook : On estime l'incidence économique de la violence conjugale au Canada en 2009 à 7,4 milliards de dollars, c'est-à-dire 220 $ par citoyen canadien. Nous organisons une marche le 1 juin en vue de sensibiliser davantage le public à la violence conjugale. [ajouter un lien vers plus d'information] #Semainedesvictimes

Twitter : La violence conjugale au Canada coûte 7,4 milliards $/année. Une marche de sensibilisation le 3 juin #SemainedesVictimes [ajouter un lien vers plus d'information]

Modèle d'avis aux médias

Ce modèle d'avis aux médias est conçu pour répondre aux questions de base des médias leur permettant de dépêcher une équipe de journalistes, de cameramen ou de photographes pour couvrir votre événement. Faites parvenir par télécopieur ou courriel cet avis aux médias locaux deux jours à une semaine avant votre événement.

Modèle d'avis aux médias

(insérer le nom de l'organisation)
Avis aux médias

Semaine des victimes et survivants d’actes criminels
« Favoriser la résilience »

Nous vous invitons à vous joindre à (nom de la personne/de l'organisation qui organise l'événement) pour souligner la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels.

(Une ou deux courtes phrases qui décrivent l'activité et les raisons pour lesquelles les médias devraient s'y intéresser. Par exemple : Le Centre d'aide aux victimes organisera un symposium en vue d'explorer les manières de mieux aider les victimes et survivants de violence familiale. La conférence d'une journée offrira aux éducateurs, aux policiers, aux travailleurs sociaux et aux défenseurs des droits des jeunes la possibilité de partager des pratiques exemplaires et d'entendre des prestataires de services aux victimes discuter de la meilleure façon d'aider les victimes et survivants d'actes criminels.)

Date :

Emplacement :

Heure :

INFORMATION :
(insérer le nom, les coordonnées et l'adresse électronique de la personne-ressource et de l'organisation)

Modèle de communiqué de presse

Les communiqués de presse sont une bonne façon d'informer les médias sur les événements nationaux et locaux. Le modèle ci-dessous démontre la façon  de mettre en page un communiqué de presse qui peut être diffusé aux médias en vue de fournir des renseignements sur votre événement.

Le communiqué de presse peut être envoyé par courrier, par télécopieur ou par courriel au moins une semaine avant votre événement (ou deux semaines avant cette date s'il s'agit de journaux et de stations de télévision communautaire). Votre porte-parole ou responsable des relations avec les médias doit également faire un suivi téléphonique pour confirmer si un représentant du média sera présent et si ce dernier est intéressé à présenter un reportage - le sien ou celui que vous lui aurez fourni - concernant les enjeux auxquels font face les victimes d'actes criminels.

Modèle de communiqué de presse

Semaine des victimes et survivants d’actes criminels

Pour diffusion immédiate

(EMPLACEMENT, DATE) - « Favoriser la résilience » est le thème de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels de cette année, qui aura lieu à travers le Canada du 28 mai au 3 juin 2017. La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels a pour but de faire connaître les problèmes auxquels sont confrontées les victimes d’actes criminels. Elle a également pour but de faire connaître les services et les lois qui sont en place pour venir en aide aux victimes, aux survivants et à leurs familles. La Semaine sert également à reconnaître le travail réalisé auprès des victimes et de leurs familles par les fournisseurs de services et leur engagement à aider les victimes et les survivants d’actes criminels et leurs familles.

« La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels est un événement important pour notre collectivité parce que [insérer le nom complet et le titre d'une personnalité locale, du porte-parole de l'organisation ou d'un représentant élu qui peut parler au nom de votre organisation], a déclaré [insérer un bref message d'une personnalité importante ]. [Le cas échéant, insérer une deuxième citation concernant les avantages et les mesures qui sont dignes de mention et leur importance pour la collectivité.] »

[Insérer le nom de l'organisation] soulignera la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels avec l'activité [nom de l'activité, date et emplacement]. [Insérer une ou deux phrases au sujet de l'activité. Mettre l'accent sur la façon dont la collectivité bénéficiera de l'activité et sur la façon dont un résident de la collectivité pourrait considérer qu'elle constitue une nouvelle positive.]

Si vous avez reçu du financement pour votre activité dans le cadre du Fonds d'aide aux victimes du ministère de la Justice, veuillez insérer le paragraphe suivant :

Cet événement a été financé par le Fonds d'aide aux victimes, un programme de subventions et de contributions administré par le ministère de la Justice du Canada. Des fonds sont disponibles pour les provinces, les territoires et les organisations non gouvernementales qui en font la demande en vue de financer des programmes et des services permettant de renforcer la voix des victimes et survivants d'actes criminels dans le système de justice pénale. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Fonds d'aide aux victimes, veuillez consulter le site Web http://www.justice.gc.ca/fra/jp-cj/victimes-victims/

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, consultez le site Web www.semainedesvictimes.gc.ca.

Nom de la personne-ressource

numéro de cellulaire et de téléphone de jour

adresse de courrier électronique

Modèle de communiqué d'intérêt public

Proposez à une personnalité des ondes de lire le texte de votre CIP ou vous pouvez également demander à votre station de radio ou de télévision locale d'enregistrer l'intervention du porte-parole de votre organisme. Soumettez votre CIP le plus à l'avance possible, de façon à permettre aux stations de prévoir sa diffusion au cours de la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels.

Lorsqu'un média diffusera votre CIP, assurez-vous de transmettre vos remerciements par écrit à la personne-ressource, en soulignant l'importance de sa contribution à la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels et à une plus grande sensibilisation du public aux enjeux qui touchent les victimes et aux services qui leur sont offerts.

Modèle de communiqué d'intérêt public (CIP)

Court message (environ 15 secondes) :

Les victimes et les survivants d’actes criminels ont vécu des expériences traumatisantes, mais bon nombre d’entre eux s’appuient sur leur résilience pour tourner la page et créer des changements positifs.

La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels aura lieu du 28 mai au 3 juin.

La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels a pour but de faire connaître les problèmes auxquels sont confrontées les victimes d’actes criminels. Elle a également pour but de faire connaître les services et les lois qui sont en place pour venir en aide aux victimes, aux survivants et à leurs familles. La Semaine sert également à reconnaître le travail réalisé auprès des victimes et de leurs familles par les fournisseurs de services et leur engagement à aider les victimes et les survivants d’actes criminels et leurs familles.

Appelez [insérer le nom de l'organisation et son numéro de téléphone] pour obtenir de plus amples renseignements.

Long message (environ 60 secondes) :

Les victimes et les survivants d’actes criminels ont vécu des expériences traumatisantes, mais bon nombre d’entre eux s’appuient sur leur résilience pour tourner la page et créer des changements positifs.

La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels aura lieu du 28 mai au 3 juin.

La Semaine des victimes et survivants d’actes criminels a pour but de faire connaître les problèmes auxquels sont confrontées les victimes d’actes criminels. Elle a également pour but de faire connaître les services et les lois qui sont en place pour venir en aide aux victimes, aux survivants et à leurs familles. La Semaine sert également à reconnaître le travail réalisé auprès des victimes et de leurs familles par les fournisseurs de services et leur engagement à aider les victimes et les survivants d’actes criminels et leurs familles. Partout au Canada, d'innombrables intervenants dévoués travaillent auprès des victimes et survivants d'actes criminels tous les jours. Ces professionnels et fournisseurs de services offrent des renseignements et un appui important aux victimes, aux survivants d’actes criminels et à leur famille au sein du système de justice pénale.

Des services aux victimes et survivants d'actes criminels sont offerts ici (insérer le nom de la collectivité ou de la région). Composez le (insérer le numéro de téléphone local) ou consultez le (insérer l'adresse du site Web).

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Semaine des victimes et survivants d’actes criminels, consultez le site Web www.semainedesvictimes.gc.ca.