APERÇU : Hommes victimes de crimes violents

En 2008, le taux global de victimisation avec violence signalée par des hommes ou des femmes à la police était comparable, mais la nature de la victimisation était différente.

Au cours de cette année, les hommes ont été plus souvent victimes que les femmes des formes les plus graves de voies de fait (niveaux 2 et 3) et ils étaient plus souvent agressés avec une arme.

Les hommes étaient presque deux fois plus susceptibles que les femmes d'être victimes de voies de fait (niveau 2) (215 et 114, par 100 000 habitants);

Même si les voies de faits graves (niveau 3) surviennent beaucoup moins souvent que les autres formes de voies de faits, le taux de voies de faits graves à l'endroit d'hommes est plus de trois fois plus élevé qu'à l'endroit des femmes (18 et 5, par 100 000 habitants)

Les jeunes hommes âgés de moins de 18 ans sont 1,5 fois plus à risque que les jeunes femmes d'être victimes de voies de faits.

Les hommes étaient plus souvent victimes de voies de fait commises par un étranger ou une personne autre qu'un membre de leur famille. En 2008, dans 80 % de toutes les voies de fait perpétrées par un étranger qui ont été signalées par la police, les victimes étaient des hommes.

Les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d'être victimes d'un vol qualifié, représentant 65 % des victimes de vol qualifié en 2008.

Le taux de signalement de vols qualifiés était le plus élevé chez les adolescents âgés de 15 à 17 ans, comparativement aux autres groupes d'âges (enfants et adolescents), et était 1,5 fois plus élevé que chez les hommes âgés de 18 à 24 ans.

Les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d'être victimes d'un homicide, représentant presque le trois quart (74 %) des victimes d'homicides pendant la période de cinq ans allant de 2004 à 2008.

Plus du tiers des hommes victimes d'un homicide ont été tués au moyen d'une arme à feu, comparativement à un cinquième des femmes victimes d'un homicide.

Les hommes étaient 2,5 fois plus susceptibles que les femmes d'être victimes d'une agression sexuelle dans un milieu institutionnel (école ou environnement non-commercial).

Sources

  • Ogrodnick, L. 2010. Les enfants et les jeunes victimes de crimes violents déclarés par la police, 2008. Produit no 85F0033M (dernière parution no 23) au catalogue de Statistique Canada : Ottawa, Ontario.
  • Vaillancourt, R. 2010. Les différences entre les sexes en ce qui touche les crimes violents déclarés par la police au Canada, 2008. Produit no 85F0033M (dernière parution no 24) au catalogue de Statistique Canada : Ottawa, Ontario.
Date de modification :